MENU

Poulin, un gros morceau du casse-tête à Sherbrooke

 

Grâce à son gabarit, sa touche offensive autour des filets adverses et une éthique de travail inépuisable, le joueur de 17 ans est une des jeunes étoiles les plus prometteuses de la LHJMQ.

Deuxième choix du Repêchage de la LHJMQ en 2017, Poulin est l’adjoint au capitaine avec le Phoenix de Sherbrooke cette saison et il est un de deux joueurs de la LHJMQ à figurer au sein de la catégorie ‘A’ de la liste des joueurs à surveiller publiée en novembre par la Centrale de dépistage de la LNH.

L’organisation du Phoenix est à une septième saison à Sherbrooke après sept saisons passées à Lewiston dans le Maine, et son entraîneur-chef Stéphane Julien a offert toute la latitude à Poulin pour qu’il prenne son envol. Il a amassé 45 points (16-29-45) à sa saison recrue et il en compte 16 points (9-7-16) après 21 matchs en 2018-2019.

« Le club en entier, que ce soit les entraîneurs ou les gens dans les bureaux, tout le monde est là pour nous », raconte Poulin, un athlète originaire de Blainville. « Ils investissent beaucoup de temps et d’effort pour s’assurer que nous ayons la meilleure atmosphère et la meilleure expérience possible. »

Le père de Poulin, Patrick est un ancien joueur par excellence dans la LCH (1992) et il a disputé 10 saisons dans la LNH avec Hartford, Chicago, Tampa Bay et Montréal. Son frère aîné Nicolas a joué quatre saisons à Sherbrooke de 2014 à 2018 avant de se joindre à l’équipe de l’Université McGill cette saison.

Les deux frères ont ainsi joué ensemble une saison en Estrie.

« Cela m’a certainement aidé à m’adapter à la LHJMQ », raconte Samuel à propos de la présence de son frère dans le vestiaire. « Il connaissait déjà tous les gars et il avait leur respect. J’ai apprécié de pouvoir compter sur lui. J’ai grandi à jouer avec Nicolas et contre lui et cela fait de moi un meilleur joueur aujourd’hui. »

Avoir un père qui est passé par la LNH ne nuit pas non plus, mais malgré son héritage de hockeyeur professionnel, Poulin s’est constamment fait rappeler dans sa jeune carrière que le travail acharné et le plaisir étaient deux ingrédients très importants pour connaître du succès.

« C’est un homme intelligent et il est bon de compter sur lui parfois quand les choses ne vont pas comme je l’aimerais », dit-il à propos de son père qui est toujours un très bon ami avec son ancien coéquipier et actuel DG du Phoenix Jocelyn Thibault. «  Un de mes meilleurs souvenirs quand j’étais petit était qu’il préparait une patinoire dans notre cour et mon frère et moi jouions ensemble. J’arrivais même à gagner contre lui », ajoute-t-il en riant.

Les succès de Poulin vont au-delà de Sherbrooke. Après avoir porté l’uniforme de l’Équipe Canada Blanc au Défi mondial de hockey U17 en 2017, il a fait partie de l’équipe médaillée d’or du Canada au tournoi de la Coupe Hlinka Gretzky à Edmonton et Red Deer l’été dernier.

Sherbrooke a une fiche de 11-8-1-1 pour démarrer la saison, ce qui lui confère actuellement le troisième rang de l’Association Ouest. Poulin joint ses efforts à ceux de deux autres joueurs réclamés en première ronde du Repêchage de la LHJMQ, soit Alex-Olivier Voyer (12-7-19) et Édouard St-Laurent (10-8-18) ainsi qu’à ceux du meilleur marqueur de l’équipe Benjamin Tardif (6-15-21) pour ramener le Phoenix en séries éliminatoires après avoir atteint la deuxième ronde le printemps dernier.

« Je crois que par-dessus tout, notre équipe a une bonne attitude. Nous savons que nous avons un groupe plus jeune, mais nous n’avons aucune excuse », indique Poulin. « Nous comptons sur plusieurs recrues et c’était un peu difficile au début, mais les gars ont appris leur rôle et tout le monde est concentré à faire son travail. »

« Beaucoup de personnes n’ont pas cru en nous avant le début de la saison alors nous avons travaillé dur pour tenter de les faire mentir et nous sommes parvenus à jouer quelques bons matchs contre des équipes de pointe comme Drummondville et Halifax. »

Poulin sera le centre de l’attention mardi soir quand la Série CIBC Canada Russie sera de retour à Sherbrooke pour la première fois depuis 2013. Ce match avait alors mis en vedette l’étoile du Phoenix à l’époque, Daniel Audette, fils d’un autre ancien de la LNH, Donald Audette, qui a été choisi joueur du match après avoir marqué un but et récolté une passe dans une victoire de 4-3 de l’Équipe de la LHJMQ.

plus de nouvelles
Retour sur la Série CIBC Canada-Russie 2018
Il y a 4 mois
2:18
Après-Match - Drummondville -Marc-Andre Dumont
Il y a 4 mois
2:12
Après-Match - Drummondville - Beaudin, Rodrigue
Il y a 4 mois
La Russie force la tenue d'une prolongation et remporte la série à Drummondville
Il y a 4 mois
Photos de Série Canada-Russie : 6e Match
Il y a 4 mois
2:23
Avant Match - Drummondville - Marc-Andre Dumont
Il y a 4 mois